AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jeanne (+) dance the pain away.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jeanne Sinclair

avatar

Pas de danse : 32

MessageSujet: Jeanne (+) dance the pain away.    Mer 10 Sep - 19:33


- Jeanne (Nicole) Sinclair -
« I am gonna swing from the chandelier. »
©CRÉDIT TUMBLR/AUTEUR

Nom : Sinclair, qui est un nom assez connu en France pour diverses raisons. Hormis le chanteur du même nom -qui n'est pas de ma famille-, il y a aussi cette légende sur mes ascendant templiers. Même si on a essayé de m'expliquer plusieurs fois l'histoire familiale, ça ne m'intéresse pas beaucoup..Prénom(s) : Mon prénom est Jeanne, je le trouve vieux, mais je l'aime bien quand même. Mon second prénom, que je n'utilise jamais, c'est Nicole, qui est celui de ma grand-mère maternelle maintenant décédée.Âge : Je viens tout juste de fêter mes dix-sept années, j'ai encore la chance d'avoir toute la vie devant moi pour atteindre mes rêves.Date et lieu de naissance : Je suis née le vingt-huit août 1997, au cœur de notre magnifique capitale française : la ville des lumières, de l'amour, Paris.Nationalité/Origines : Je suis née à Paris, j'ai donc bien évidemment la nationalité française. J'ai cependant quelques origines anglaises très lointaines du côté de maman.Job/Division/Grade : Je suis actuellement en première division à l'école de l'Opéra de Paris, j'ai un beau justaucorps blanc.Statut : célibataire, je dis toujours que je suis mariée à la danse.Orientation sexuelle : j'aime les mecs, ce qui fait de moi une personne hétérosexuelle.Groupe : les petits rats. Avatar : la sublime Taylor Marie Hill.

les petites choses de la vie

Je suis loin d'être une personne matinale, je commence à peine à faire les choses correctement vers neuf ou dix heure du matin. Je suis le genre de fille qui peut aussi bien être complètement folle et crier dans les couloirs, que calme et posée lorsque la situation l'exige. Je suis interne à l'ODP, puisque mon père n'est jamais chez nous. Je préfère donc ne pas rester seule et dormir dans l'établissement. Ma mère était pianiste, et mon père est responsable de communication dans une grande firme multinationale. J'ai la fâcheuse manie de passer une main dans mes longs cheveux toutes les trente secondes lorsqu'ils sont détachés. J'ai eu un réel coup de foudre pour la danse lors de mon premier cours lorsque j'avais environs trois ans. Depuis je n'ai jamais arrêté. Je suis accro à mon smartphone, et je l'ai dans les mains dès que je en suis pas en train de danser. Je mange comme un ogre, mais j'ai la chance de ne pas prendre un gramme. Lorsque je suis triste ou en colère, il n'y a que la musique qui peut me calmer.  Je joue d'ailleurs du piano depuis que je suis petite, tout comme ma maman. Je ne fume pas, ne me drogue pas, et je ne bois presque jamais tout simplement car je fais très attention à ma santé.  Je rêve de devenir danseuse étoile depuis ma plus tendre enfance, et je n'ai jamais baissé les bras. On dit que j'ai un véritable don de la nature pour la danse, mais que je serai encore meilleure si je pouvais me concentrer plus de quelques minutes consécutives. Lorsque j'étais enfant, j'étais proche de ma famille, mais depuis le décès de ma mère, c'est tout l'inverse. Je téléphone à mon père seulement une fois de temps en temps. J'étais dans la voiture lors de l'accident qui a causé la vie de maman. J'en fais encore d'horrible cauchemars certaines nuits.  Je suis bilingue : je parle français et anglais. Je me débrouille aussi pas mal en espagnol même si je n'apprécie pas vraiment cette langue. Je suis une grande fan de Beyonce, je suis allée la voir plusieurs fois en concert.

interview pour le magazine danser

Vous avez été admis(e) à l'école de l'ODP, qu'est-ce que cela représente pour vous ? Avoir été admise à l'ODP c'est l'aboutissement d'un travail acharné, mais aussi un rêve qui devient réalité. Je n'en croyais pas mes oreilles lorsque l'on m'a annoncé que j'allai pouvoir y entrer, c'était bien trop beau pour être vrai. Et pourtant voyez où je suis aujourd'hui ! C'est absolument incroyable. Je vis mon rêve chaque jour, et j'essaye donc d'en profiter un maximum, et de vivre à fond chaque moment.
En tant qu'élève, vous devez suivre un enseignement général (français, mathématiques...) parallèlement aux cours de danse, faites vous tout pour que votre bulletin scolaire soit aussi brillant que vos prestations artistiques ? À vrai dire je n'ai jamais été une très bonne élève, premièrement parce que la seule chose qui m'a toujours intéressé, c'est la danse. J'ai toujours eu en tête que je n'ai besoin de rien d'autre que la danse pour le future. Deuxièmement, je crois que les études ne sont vraiment pas faites pour moi. J'ai un niveau plutôt bon en français, mais je suis une catastrophe en mathématiques, j'ai juste l'impression que c'est du chinois.. Mais j'essaye de m'accrocher, car il est hors de question que je me fasse mettre à la porte à cause de mes résultats scolaires.
Fin d'un cours de danse difficile, le professeur vous a fait un reproche et vous êtes de retour au vestiaire, quelle attitude adoptez-vous ? Je ne sais pas trop comment je réagirai. Tout dépend du contexte en fait. Si les reproches sont fondés, j'imagine que je serai en colère contre moi-même, un peu désemparée aussi. Mais je ferai tout pour m'améliorer au prochain cours. Par contre si les critiques sont injustes, je serai probablement en colère contre le professeur, contre les élèves, contre la terre entière.. Mais encore une fois, j'essayerai de lui prouver qu'il a tort en m'améliorant. Selon moi toute critique est constructive et aide à avancer et à devenir meilleure !
Que faites-vous généralement à l'école de danse après avoir mangé le midi ou le soir, lors de votre temps libre ? Généralement, je discute avec mes amis, je fais la folle, et je rigole afin de décompresser un peu. Parce que c'est important de pouvoir décompresser lorsqu'on vit dans un milieu où la compétition est permanente et plutôt rude. Sinon il m'arrive de faire mes devoirs, car je trouve rarement le temps de travailler, et qu'il faut bien que je bosse un peu. Ou alors je me repose dans ma chambre et j'écoute de la musique en envoyant des textos. Encore une fois, tout dépend de mon humeur, de l'heure, et de ma fatigue.

il était une fois ...

« Je m'appelle Jeanne Sinclair, j'ai actuellement dix-sept ans, et je suis élève à l'école de l'Opéra de Paris depuis l'âge de douze ans. Je crois que pour moi, la danse s'est imposée à ma vie, comme une évidence. Je ne pourrai définitivement pas vivre sans ! C'est un peu étrange quand on y pense, qu'une simple discipline puisse devenir aussi importante dans la vie d'un individu. D'aussi loin que je puisse m'en souvenir, j'ai toujours rêvé de devenir danseuse professionnelle, et plus précisément danseuse étoile. Je me souviens que ma maman m'avait emmené voir un ballet à l'Opéra quand j'avais six ou sept ans. Le Lac des Cygnes. C'était tellement magnifique que je me suis dit qu'un jour ça serait mon tour d'être à la place de la première danseuse. Alors j'ai travaillé dur, et en tant que grande perfectionniste, j'étais capable de rester des heures dans un studio de danse à répéter le même mouvement jusqu'à ce qu'il soit parfaitement exécuté. Je rendais fière ma mère, qui avait rêvait de devenir ballerine elle aussi. Mon père, lui, était un peu plus concerné par mes résultats scolaires, alors j'essayais de faire de mon mieux pour ne pas le décevoir. Mais l'école ne m'a jamais vraiment intéressé. J'étais heureuse. Et puis tout à changé.

Un soir, l'année de mes neuf ans, en revenant d'un cours de danse qui s'était un peu éternisé, notre voiture a fait un tout droit dans un virage. Je ne me rappelle pas de grand chose, tout est flou. Mais je me souviens des nombreux tonneaux qu'a fait la voiture, de maman qui criait, puis le silence. Lorsque je me suis réveillée, j'étais à l'hôpital, seule dans une chambre. Mon père a mis plusieurs heures à venir me voir. Il m'a annoncé que maman était morte et que j'avais de la chance d'avoir survécu. Il n'a pas pleuré devant moi, il ne montre jamais ses émotions, je tiens ça de lui, mais je sais qu'il était détruit. Je crois qu'il m'en a toujours plus ou moins voulu pour ce qu'il s'est passé. Si je n'avais pas pris de cours de danse, maman ne serait pas morte aujourd'hui. Il a mis de longues années à se comporter normalement avec moi, à me regarder dans les yeux sans éprouver la moindre tristesse. On s'est beaucoup éloignés lui et moi depuis cet accident. Il s'est plongé dans le boulot et était rarement à la maison, si bien qu'on ne se voyait quasiment jamais : je partais à l'école avant son réveil et il rentrait après mon coucher. Je crois qu'il aurait aimé que j'arrête la danse pour me consacrer plus vivement à ma scolarité. Mais j'ai toujours été têtue. Et puis je sais que maman n'aurait pas voulu que je stoppe ma passion ainsi. Alors j'ai encore fait davantage d'effort, et j'ai réussi à réaliser mon rêve le plus fou : entrer à l'école de l'Opéra de Paris.

Bizarrement, je me suis toujours plus sentie chez moi à l'Ecole que dans mon appartement parisien. Peut-être parce que je suis entourée en permanence de gens qui peuvent me comprendre, et qui partage la même passion, et les mêmes ambitions. Peut-être aussi parce que j'ai moins l'impression de déranger mon paternel à chaque fois que j'ouvre la bouche ou que j'apparais dans une pièce. La première année a tout de même était difficile, il a fallut s'habituer au rythme des cours, aux entraînements intensif, à la sévérité du règlement, et j'en passe. Et pourtant, je n'ai jamais regretté ne serait-ce qu'une seule seconde d'être ici. J'ai comme l'impression d'avoir une seconde famille, une seconde maison, une autre chance d'être heureuse, et de réaliser mon rêve. Cependant, il faut avouer que je suis loin d'être un petit rat modèle : souvent dissipée, il n'est pas rare que je me fasse gentiment rappeler à l'ordre. Et puis je suis toujours la première à trouver des idées toutes plus originales les unes que les autres pour amuser la galerie. Un fou rire bruyant dans les couloirs ? Il est fort possible que je sois là ! Mais attention, cela ne veut pas dire que je suis une cancre. Je travail dur ! Vraiment dur. Je sais que nous n'aurons pas tous la chance de devenir danseur de l'Opéra, que nous ne pourrons pas tous atteindre nos objectif. Et puis j'aime tellement danser que je profite de chaque cours, de chaque petite minute. J'aime m'améliorer, devenir meilleure de jour en jour. Ce n'est pas toujours facile, mais je m'accroche. C'est ça la vie de petit rat de l'opéra : il faut travailler dur, croire en soit, être toujours meilleur que les autres. Mais j'aime ça. »

icone
Prénom/Pseudo : Juliette/parisianlux. Âge : 19 ans.. Localisation : Picardie, France. Ton avis sur Breaking Pointe ? : ça fait tellement longtemps que j'attends son ouverture? J'ai déjà dit ce que je pense du thème sur bazzart. Et puis le design est magnifique.   . Autre chose ? : J'ai tellement hâte de commencer à jouer avec vous.  I love you




Code:
Taylor Marie Hill ☆ Jeanne Sinclair

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance Desvaux
♒ i'm a dancing queen
avatar

Pas de danse : 492

Carnet de bord
LE CORPS DE BALLET:

MessageSujet: Re: Jeanne (+) dance the pain away.    Mer 10 Sep - 19:37

Bienvenue ! I love you
Je ne connais pas Taylor mais elle est très jolie et je trouve qu'elle colle très bien pour une élève de première division !
Bonne continuation pour ta fiche.
(si tu as besoin de la place, dis-le moi)

_________________
~ i like to move it ~
Nobody cares if you can't dance well. Just get up and dance. Great dancers are great because of their passion. MARTHA GRAHAM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://breaking-pointe.forumactif.org
Patsy Barrett
Maturity is the glory of years.
avatar

Pas de danse : 385

Carnet de bord
LE CORPS DE BALLET:

MessageSujet: Re: Jeanne (+) dance the pain away.    Mer 10 Sep - 20:15

Bienvenue à toi & bon courage pour ta fiche !

_________________

   
'cause in a sky full of stars
I did not want to be a tree, a flower or a wave. In a dancer's body, we as audience must see ourselves, not the imitated behavior of everyday actions, not the phenomenon of nature, not exotic creatures from another planet, but something of the miracle that is a human being. (martha graham) ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeanne Sinclair

avatar

Pas de danse : 32

MessageSujet: Re: Jeanne (+) dance the pain away.    Mer 10 Sep - 20:23

Merci beaucoup à toutes les deux. I love you J'ai hâte de pouvoir commencer à jouer avec vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance Desvaux
♒ i'm a dancing queen
avatar

Pas de danse : 492

Carnet de bord
LE CORPS DE BALLET:

MessageSujet: Re: Jeanne (+) dance the pain away.    Ven 12 Sep - 21:39

Elle est triste ton histoire !
Je te valide !
- Félicitations ! Vous êtes sélectionné(e) par le jury ! -

Votre prestation a été remarquable, vous avez brillé, et pour vous récompenser, le jury va vous placer avec plaisir dans votre groupe. Une fois cette tâche accomplie, n'oubliez pas d'aller lire le règlement quand même si ce n'est toujours pas fait. Ensuite, que vous soyez petit rat, danseur, couturier, professeur ou simple parisien, il vous faudra faire une demande de logement. Nous vous demandons également de recenser votre métier mais uniquement dans le cas où votre personnage est adulte. Enfin, et puisque votre jolie petite bouille va devoir interagir avec les autres jolies petites bouilles présentes sur Breaking Pointe, vous aurez besoin d'une banque de liens pour répertorier l'ensemble des relations de votre personnage.
Voilà, tout est dit, alors maintenant, on vous fait confiance pour continuer de nous faire rêver, et puis surtout, amusez-vous ! Les administratrices sont à votre disposition si vous avez des problèmes et/ou des questions.

_________________
~ i like to move it ~
Nobody cares if you can't dance well. Just get up and dance. Great dancers are great because of their passion. MARTHA GRAHAM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://breaking-pointe.forumactif.org
Jeanne Sinclair

avatar

Pas de danse : 32

MessageSujet: Re: Jeanne (+) dance the pain away.    Ven 12 Sep - 21:47

Mais non elle n'est pas triste l'histoire. Elle est heureuse Jeanne, sauf quand elle est à proximité de son paternel. Rolling Eyes
Merci Constance ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jeanne (+) dance the pain away.    

Revenir en haut Aller en bas
 

Jeanne (+) dance the pain away.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La pêche au pain: une des "pêches à papa"
» Amorçage au pain
» Utilisation d'attractant et de pain pour carnassiers
» No-pain-no-gain-71
» L'calou74 et l'lacustris en quête......de pain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: SOUS LES PROJECTEURS :: en scène :: ils ont brillé-